02

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ET ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Énergie et industrie durable et innovante pour les territoires ville port

Mettre nos territoires Ville Port au coeur de la transition énergétique et de l’économie circulaire, en réelle symbiose avec les différentes parties prenantes locales en :
  1. Favorisant la rencontre et la coopération entre les acteurs socio-économiques pour lier plus étroitement leurs activités, identifier des pistes de synergies possibles et contribuer à une meilleure gestion des ressources naturelles. 
     

  2. Donnant la priorité aux projets d’économie circulaire dans le cadre de nouveaux partenariats Ville Port Entreprises Société civile et en supportant le développement des activités portuaires visant à optimiser l’échange et/ou le recyclage de matières et d’énergie.
     

  3. Engageant pleinement le territoire Ville Port dans une trajectoire affirmée vers une société bas-carbone sobre en ressources, à travers la mutation du système productif industriel, la production et la gestion des énergies décarbonées et renouvelables.
     

  4. Incitant la communauté portuaire, notamment lors des renouvellements de concession, à devenir partenaires dans la production d’énergies propres. 

connexion à un sdg
Exemple
Bruxelles [Belgique]

Le projet Irisphere a été initialement lancé dans le cadre du programme européen Interreg dans l’objectif de tester le concept de l’écologie industrielle sur un site spécifique. En 2015, il a été étendu à l’échelle de la région sous la coordination de la Citydev.Brussels, la société d’aménagement de la région de Bruxelles. L’objectif d’Irishpere est d’encourager le développement de l’économie circulaire dans la Région de Bruxelles-Capitale en accompagnant les entreprises dans l’amélioration de la circularité des matières et en favorisant la coopération au niveau régional. L’un des domaines d’action prioritaires est celui du recyclage des matériaux de construction comme le béton, le bois ou les moquettes. Le projet Irisphere regroupe plusieurs partenaires importants, tels que le Port de Bruxelles et la Communauté Portuaire. Le secteur du canal où est implanté le port présente de nombreux avantages pour l’application des principes de l’économie circulaire, tant en termes d’emplacement que du point de vue du nombre d’entreprises de secteurs clés qui y sont installées. Le Port de Bruxelles et citydev.Brussels ont centré leur collaboration sur le béton, en raison de son fort impact sur l’environnement mais aussi parce qu’il présente un fort potentiel. Cette collaboration va se concrétiser par le lancement d’un nouveau projet actuellement à l’étude : la mise en place d’une chaîne de recyclage du béton sur voie d’eau qui permettrait la libre circulation des flux entre les bétonnières et le centre de recyclage. Cette initiative serait la première en son genre en Belgique et la deuxième en Europe et dans le monde.

+info - Télécharger des informations sur Irisphere

Exemple
Marseille [France]

Le port et la ville de Marseille coopèrent pour différents aspects du plan de régénération urbaine Euromeditarranée, notamment celui du développement neutre en carbone. L'éco-quartier Smartseille de l'EcoCité Euroméditerranée en est un exemple. Un nouveau réseau d’énergies renouvelables « Massileo » a été implanté dans le cadre de ce projet. Massileo utilise la thalassothermie : l’eau de mer est captée dans les bassins du port pour réchauffer ou refroidir un circuit d’eau urbain et fournir ainsi de la chaleur ou de la climatisation aux bureaux, commerces et logements présents sur les 2,7 hectares de cet écoquartier. Un réseau similaire fonctionnait déjà depuis 2016 avec la centrale d'énergie « Thalassia ». Le système permet également aux bureaux et logements des échanges thermiques entre eux : la chaleur dégagée par la climatisation est récupérée pour la production d’eau chaude. Le système économise de l'énergie et réduit les émissions en utilisant une ressource spécifique aux villes portuaires : les qualités thermiques de l'eau de mer.

+info - Télécharger des informations sur Massileo

Exemple
Barcelone [Espagne]

En 2016 le Port de Barcelone a engagé la réflexion sur la réalisation d’un Plan de développement durable sectoriel avec des représentants de tous les secteurs de la Communauté portuaire et logistique, ainsi que de groupes d’intérêts. Après avoir recueilli leurs attentes, les discussions ont permis de définir les indicateurs qui devaient être utilisés pour ce Plan sectoriel, ce sur la base du Guide de la Global Reporting Initiative.

Dans les plans d'action les plus récents, l'aspect environnemental met l'accent sur la consommation d'énergie et d'eau dans le port, les émissions dans l'atmosphère, les rejets et les déchets, l'impact des transports et la prévention des risques environnementaux.

+ info- Téléchargez les rapports depuis 2016 

laissez un commentaire

#aivpagenda2030

LOGO AIVP.png

tel: +33 (0)2 35 42 78 84
fax: + 33 (0)2 35 42 21 94

aivp@aivp.org

5, quai de la Saône
76600 Le Havre [France]

© 2020 by AIVP | all rights reserved

  • Preto Ícone Twitter
  • Preto Ícone Facebook
  • Preto Ícone LinkedIn